Dis-moi comment tu votes, je te dirai qui tu es

1

C’est historique Emmanuel Macron a dissout l’Assemblée nationale. La tenue des élections législatives anticipées aura lieu le dimanche 30 juin et le dimanche 7 juillet 2024.

La situation actuelle est la cause d’une trop grande confiance aux promesses politiques passées. Ceux qui ont mis un bulletin Jordan Bardella dans l’urne dimanche dernier en ont marre de cette politique Ultra-libérale menée depuis des décennies. Ces électeurs, ces citoyens tentent la carte de la dernière chance mais regardons la réalité en face.
Ceux qui votent pour l’extrême droite ne sont pas tous des fachos mais des citoyens qui en ont assez de voir les mêmes têtes leur faire les mêmes promesses et échouer lamentablement.
Rappelez-vous :
Sarkozy à Toulon en 2008 : « …Les paradis fiscaux ont disparu. C’est terminé… »
Hollande au Bourget en 2012 : « …mon ennemi c’est la finance… »
Macron à Marseille en 2022 : « …Ce nouveau quinquennat sera écologique ou ne sera pas… »
Face à ces mensonges éhontés, ceux qui votent pour l’extrême droite cherchent une alternative pour sauver ce qui peut encore l’être et franchement qui peut les blâmer quand on voit l’état de notre pays après des décennies d’une politique Ultra-libérale inégalitaire et injuste. On peut comprendre leur ras le bol.

Dire que ces électeurs sont tous des racistes ou tous des fachos c’est non seulement faux mais c’est aussi faire insulte à leur intelligence et à leur désespoir légitime.
Ceux qui refusent de comprendre ça, préfèrent coller des étiquettes plutôt que de se poser les bonnes questions. Qui est responsable de la situation actuelle?
Leur gestion ultra-libérale qui est catastrophique, nous en avons aujourd’hui la preuve, a conduit notre pays là où il est.
Le vote Rassemblement national est un effet dont l’ultra-libéralisme de Sarkozy, Hollande et Macron est la cause.

Ils nous ont promis monts et merveilles et au final ils nous ont livré un désastre et des coups de gourdin.
Le chômage ne diminue pas, on raye les ayants-droits. La précarité aujourd’hui concerne de plus en plus de nos concitoyens. L’insécurité s’étale jusque dans nos campagnes. Le mépris pour ceux qui ne sont rien s’affiche. La casse des services publiques s’amplifie. Les fins de mois difficiles commencent le 10. Si tu manifestes ton mécontentement le pouvoir t’effraie, te matraque, t’éborgne.
Tout ça … c’est leur héritage !

Mais ne nous y trompons pas ! En cette période de promesses électorales attachons nous aux faits, rien qu’aux faits pour tempérer la faconde des bonimenteurs.
Pour mieux comprendre, attachons-nous aux votes à l’Assemblée nationale des 89 députés du Rassemblement national. Dis-moi comment tu votes, je te dirai qui tu es !

Marine Le Pen a déclaré le 17 avril 2024 sur son compte Twitter:
« À l’Assemblée nationale, nous avons fait le choix, contrairement aux autres groupes politiques, de voter avec comme seul intérêt, l’intérêt de la France et des Français. Si un texte va dans le bon sens, on vote pour, s’il est nocif, on vote contre !»
C’est donc par conviction que les 89 députés du Rassemblement national ont procédé aux votes suivants. (Vous pouvez tout vérifier sur le site de l’Assemblée nationale.)

Fiscalité
Les députés d’extrême droite ont voté CONTRE :
-Le rétablissement de l’I.S.F
-La taxe sur les super profits
-Les taxes sur les revenus supérieurs à 3 millions d’€
-L’augmentation de la TVA sur les produits de luxe
-L’augmentation de la taxe sur les logements vacants
-L’augmentation des moyens pour lutter contre la fraude fiscale
-L’augmentation de la fiscalité sur les résidences secondaires

Pouvoir d’achat
Les députés d’extrême droite ont voté CONTRE :
-Le blocage des prix des produits de première nécessité
-La gratuité des premiers mètres cubes d’eau
-La revalorisation des A.P.L de 10%
-Le gel des prix des loyers
-L’augmentation des hébergements d’Urgence

Salaires/Retraites
Les députés d’extrême droite ont voté CONTRE :
-L’augmentation du SMIC
-L’indexation des salaires sur l’inflation

Services publics
Les députés d’extrême droite ont voté CONTRE :
-Le recrutement des sapeurs-pompiers et revalorisation des salaires
-L’augmentation des budgets des universités
-L’augmentation des moyens alloués aux hôpitaux
-La baisse de la TVA sur les transports en commun
-L’augmentation du nombre de greffiers et magistrats

Écologie
Les députés d’extrême droite ont voté CONTRE :
-Le conditionnement des aides publiques aux grandes entreprises au respect de contraintes écologiques
-La suppression de la niche fiscale sur le Kérosène aérien
-L’instauration d’un impôt sur la fortune climatique
-La taxation des yachts et jets privés

Féminisme
Les députés d’extrême droite ont voté CONTRE :
-Allouer 1 milliard pour lutter contre les violences conjugales

Éducation
Les députés d’extrême droite ont voté CONTRE :
-La gratuité des cantines et fournitures scolaires pour les plus modestes
-La revalorisation des bourses étudiantes au niveau de l’inflation
-La garantie d’autonomie jeunes à 1063€

Encadrement des salaires
Les députés d’extrême droite ont voté CONTRE
-La revalorisation des petites retraites
-La suppression des aides publiques aux entreprises qui ont augmenté les dividendes aux actionnaires sans augmenter leurs salaires

Travail
Les députés d’extrême droite ont voté POUR
-La fin des droits au chômage après abandon de poste
-La fin des allocations chômage pour les employés refusant un CDI à la fin de leur CDD
-Réduire les droits au chômage des étrangers hors Union Européenne
-Interdire la présence des étrangers au sein des instances représentatives des entreprises
-Limiter le droit de vote des travailleurs précaires aux élections professionnelles

Fiscalité
Les députés d’extrême droite ont voté POUR
-La hausse du plafond de défiscalisation des heures supplémentaires
-La baisse des impôts de production (CVAE)

Culture
Les députés d’extrême droite ont voté POUR
-La suppression de la redevance audiovisuelle
-Exclure l’achat de mangas du pass-culture
-L’interdiction de l’écriture inclusive

Ce qui met en évidence l’imposture sociale du Rassemblement national et de ses 89 députés d’extrême droite, prétendument défenseurs des travailleurs et du pouvoir d’achat des Français.

De toute évidence, avec cette dissolution provoquée nous sommes à la fin d’un cycle, à un instant crucial pour l’avenir de notre pays, instant crucial qui exige un sursaut.
En ces temps de crise, l’histoire peut nous aider. Le programme du CNR, publié clandestinement en 1944, constitue une formidable source d’inspiration. Il est peut-être temps de le relire, il nous reste 18 jours.

Le dimanche 30 juin et le dimanche 7 juillet 2024. Nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas !

Laurent di Gennaro

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.