Gérard Estragon dénonce l’utilisation de l’appellation résistant

2
Gérard Estragon

Gérard Estragon dénonce l’utilisation de l’appellation résistant dans les manifestations antivaccins

Il y a des mots et des symboles avec lesquels il ne faut pas jouer (comme avec les allumettes !! Restez prudents…) : étoile jaune, shoah, Résistance, Résistants, collabos et même dictature…

Président d’une association de Résistants, Gérard Estragon nous fait part de son indignation

Il dit : « Je viens d’entendre des médecins qui déclarent s’être fait traiter de  » collabos » par des patients à qui, sagement, ils recommandaient de se faire vacciner  selon la formule consacrée dans le pays de Pasteur : » Faites-le, sinon pour vous, tout au moins pour les autres. « 

Tous les petits français et toutes  les petites françaises savent depuis le certificat d’études pour les plus anciens, ou l’entrée en 6eme pour les plus jeunes, que la vaccination (qui a sauvé des millions de vie,) peut parvenir  à éradiquer un virus ou un germe pathogène à la condition impérative que 90 pour cent (au moins)  de la population soient vaccinés. »

Ignorance crasse

Estragon poursuit :
Traiter de collabo un soignant qui tente, à son niveau, que le seuil idéal de vaccinés soit atteint, est faire preuve d’une ignorance crasse.

 Evidemment ça permet à l’injurieux cancre  de se parer des plumes  du « Résistant » : Un esprit fort qui refuse l’injonction sanitaire publique, au nom de sa liberté individuelle :  

 Liberté de contaminer les autres, liberté de tomber malade et de venir faire un stage en réanimation à 3000 balles par jour (45 jours de Réa, faites le compte) Somme conséquente  que cet irresponsable nous laisse « libres » de payer avec nos cotisations sociales et nos mutuelles. Liberté également  d’encombrer l’Hôpital aux dépens des autres pathologies, liberté de finir d’épuiser une personnel médical à bout de force, car évidemment la France généreuse  ne laisse pas crever le plus débile des imbéciles. 

Des enfants gâtés
« Je ne perçois pas l’ombre d’un » esprit de Résistance » dans cet entêtement borné à refuser ce que 3milliard 500 militions d’individus de par le monde ont déjà accepté, sans parler  des millions qui attendent avec impatience d’être vaccinés mais qui, hélas, vivent dans des pays pauvres  ou dirigés par des incompétents corrompus. Face à ces malheureux, dépendants de la solidarité internationale, vous devriez avoir honte de refuser ce qu’ils attendent pour sauver leurs familles alors que vous vous comportez comme des enfants gâtés. Ils n’auront même pas le secours de l’oxygène pour adoucir leur agonie alors que si vous tombez malade vous serez dorlotés, quel qu’en soit le coût ! «

Fermez là !
« Les collabos face à cette pandémie, ça n’est pas le soignant, ni le vacciné, ce sont vous les  anti vax, anti pass, anti démocrates, anti tout.  

 Vous êtes bien les alliés objectifs du virus dont vous facilités la propagation en refusant les recommandations sanitaires du Gouvernement (ce sont peu ou prou  celles adoptées dans tous les pays de la Chine aux USA) »

Les idiots utiles du virus.
« Comme les collabos de 40/44 facilitaient la tache de l’occupant nazi (le virus de l’époque se nommait nazisme), pour mieux nos asservir, ce sont bien les gens qui manifestent au jour d’hui qui sont les collabos du virus.

Les « résistants » ce sont les gens qui veulent éradiques le Covid.   Tout  comme la Résistance française voulait chasser définitivement de notre patrie, les forces étrangères qui l’occupaient.

Forces étrangères porteuses d’un redoutable virus en forme de croix gammée que les forces hitlériennes  voulaient répandre sur la planète entière.   

Dans ce combat, oui c’en est un, qui demande la mobilisation générale, il n’y a pas de place pour les déserteurs, les traites qui collaborent ou qui pactisent avec l’ennemi.

Il y a eu beaucoup de morts parmi les combattants volontaires de la  Résistance, beaucoup de torturés, de déportés, d’internés dans des camps de la mort. Il fallait avoir du courage, ça n’était pas une piqûre dans votre délicat  épiderme que vous risquiez, mais une balle de 12 d’un fusil Mauser qui vous pliait pour toujours ou d’aller crever du typhus dans un camp de Poméranie orientale.

Alors s’il vous plait n’employez pas des mots à tort et à travers, surtout pas ce genre de contre-sens stupide. Vous ne savez pas de quoi vous parlez ! Fermez là ! »

Gérard Estragon président de l’association ANACR, fils et petit-fils de Résistants et de Justes devant les nations  né en 1937.

Propos recueillis par Jean-François Principiano

note/
1 : Vous avez peut-être peur des « piqûres » ?   Ben mon gros, fallait l’dire tout de suite , la gentille infirmière va te tenir la main et tu auras le droit de garder ton doudou avec toi .

C’est qu’il est sensible  » l’insoumis, « résistant » rebelle » face au méchant docteur sadique, forcément sadique, vendu à la dictature sanitaire

2 : j’ai fait un saut à la manif  de Toulon. la récupération politique saute aux yeux mais elle est plus sournoise que d’habitude, plus dangereuse , plus insidieuse  , plus inquiétante car beaucoup moins de « vieux » mais beaucoup de quadras et quinquas et même des carrément jeunes. Les forces vives de la nation en quelque sorte. Ça promet !

 

2 COMMENTS

Répondre à Jambon Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.