Solliès-Pont : Le maire veut mettre les élus de l’opposition sous sa tutelle 

0
Alain Bolla

Incroyable ! Inacceptable !! L’autoritarisme ça suffit !

Deux situations en une semaine ou le maire de Solliès-Pont tente de mettre sous tutelle politique les élus de gauche, tout en exerçant des pressions sur le personnel communal.

Les élus de gauche, sont des élus à part entière, ils travaillent les dossiers et interviennent au conseil municipal selon leur sensibilité.

Naturellement, selon les dossiers, ils sont à l’initiative de rencontres avec du personnel pour avoir des éléments permettant de se forger une opinion et de traiter correctement les questions posées.

Cela a été le cas dans le cadre du boycott des représentants du personnel au comité technique. L’élu de gauche qui y siège n’ayant eu aucune réponse à sa question sur les motivations d’un tel boycott, est allé rencontrer la représentante du personnel sur son lieu de travail pour avoir les éclairages nécessaires.

Seulement quelques minutes plus tard, le maire dépêchait le chef de service pour demander à l’élu de partir ! indiquant qu’il ne voulait pas le voir dans les services et que la représentante du personnel était à son poste de travail et n’avait pas à prendre du temps de travail pour répondre aux questions posées.

Deuxième fait, un dossier concernant une crèche. Les élus de gauche demandent une rencontre avec la directrice concernée, qui indique son accord tout en prévenant sa hiérarchie.

Le retour du maire fut de même nature ! Cette rencontre serait possible après les heures de travail et en présence de l’adjointe au maire concernée et du chef de service.

Mettre des élus sous surveillance et sous tutelle comme ça est purement anti démocratique et s’apparente à des démarches connues dans des pays ou la démocratie n’est pas encore au rendez vous.

Le management par la peur du personnel, les actes antidémocratiques, l’autoritarisme exacerbé doivent s’arrêter !

Pour l’instant à Solliès-Pont la démocratie est dans la bouche du maire, mais les faits antidémocratiques sont têtus.

Il faut pouvoir revenir à une situation apaisée, plus saine, permettant des échanges, des confrontations d’idées dans un respect mutuel.

Pour les élus 

Alain BOLLA 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.