Saint Cyr Gare terminus ouest de la navette toulonnaise

0

Saint Cyr sur Mer accueillera donc la future Gare terminus ouest de la navette toulonnaise. Nous saluons cette décision et la création sur notre commune, et au bénéfice de l’ensemble des habitants et visiteurs de l’ouest varois, d’un pôle d’échanges multi modal à la hauteur des enjeux des prochaines décennies.

C’est un projet que nous portons activement depuis près de 10 ans, avec les associations « Saint Cyr 2020 » puis « St Cyr citoyenne, écologique et sociale » qui l’a remplacée, mais aussi au sein du Conseil Municipal grâce à nos élus qui s’y sont succédés depuis 2014.

Nous nous félicitons donc que l’ensemble des partenaires de ce projet aient pris en compte les impacts environnementaux, territoriaux et économiques et les enjeux de développement durable et d’aménagement du territoire qui justifiaient ce choix.

S’ouvre donc aujourd’hui une nouvelle étape, celle de la définition et de la localisation au sein de la commune de cet équipement structurant, tant pour l’exploitation ferroviaire que pour la mise en place à Saint Cyr et sur la Communauté d’Agglomération Sud Sainte Baume de véritables infrastructures de mobilité, au service de tous et favorisant les modes doux.

Toutefois nous déplorons que le dossier de consultation ne se soit appuyé que sur une seule variante, prenant comme prérequis une intégration très contrainte au sein du projet urbain « Pradeaux Gare » cher au Maire de Saint Cyr sur mer, alors même que des solutions moins coûteuses, présentant moins d’impacts sur l’utilisation du foncier et en partie agricole et offrant de meilleurs accès et une praticité accrue étaient disponibles.

Les objections exprimées par la population lors de la consultation menée par SNCF Réseau concernaient d’ailleurs en grande majorité ce projet urbain « Pradeaux Gare » plus que le projet SNCF, au travers d’une présentation qui amalgamait ces deux périmètres.

Nous avons bien entendu et étudié les critiques des opposants à cette implantation. Très attachés et motivés à minimiser ces effets négatifs, nous avons déposé un dossier en ce sens, assorti d’un tableau comparatif des différentes variantes, sur le site de la concertation LNPCA, une autre solution d’implantation qui nous semble beaucoup plus pertinente, moins coûteuse et moins contraignante par rapport au projet présenté par la SNCF tant pour les usagers qu’en impacts fonciers et agricoles.

Nous prônons une implantation plus à l’ouest, entre la sortie de l’autoroute et Aqualand, (notre variante n’est éloignée vers l’ouest que de 250 mètres du projet SNCF) dans une zone en friche, avec les parkings d’Aqualand vides 9 mois de l’année, un accès direct par autoroute pour les habitants des autres communes de l’agglomération (soit 600 circulations automobiles de moins chaque jour en centre-ville de St Cyr), une situation centrale entre les différents quartiers, une possibilité de mettre l’avenue des Lecques en sens unique sur toute sa longueur,(et tous les saint cyriens connaissent la dangerosité de cette voie actuellement en double sens) la création d’un réseau de transports en commun, d’itinéraires piétonniers et de pistes cyclables en étoile autour de ce pôle multimodal et très peu d’impacts sur les vignes et les bâtiments.

Nous demandons donc que cette variante soit étudiée et que les périmètres respectifs du projet de Pôle d’échanges, sous maîtrise d’ouvrage SNCF, et du projet urbain et circulatoire « Pradeaux Gare » sous périmètre communal ou intercommunal, soient distingués et dissociés, tant dans leurs aspects économiques et conceptuels que dans leurs impacts fonciers et environnementaux.

C’est avec une vision constructive et une volonté d’échanges et de partages en toute transparence que nous nous engageons avec détermination et enthousiasme pour que ce beau projet se concrétise au plus vite dans le sens de l’intérêt général et au bénéfice des habitants de Saint Cyr et des communes environnantes, de Sanary à La Ciotat…

Enfin, nous attirons l’attention des élus responsables de l’agglomération Sud Sainte Baume sur l’impérieuse nécessité de concevoir, connecté sur la future gare et sur son pôle d’échanges multimodal, un Plan de déplacements urbains cohérent et ambitieux.

Philippe SERRE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.