Cécile Muschotti et le Grenelle des violences conjugales

0
Cecile Muschotti députée du Var

Cécile Muschotti
Déléguée aux Droits des Femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes et co-rapporteure de la mission d’information sur l’accès à l’IVG
et
Alexandra Louis
Députée de Marseille, rapporteure de la loi de lutte contre les violences sexuelles et sexistes, sont désignées dans le cadre du Grenelle des violences conjugales, membre du groupe de travail autour des violences conjugales pour la région Sud.

« Avec Alexandre Louis nous faisons partie des 30 députés La République En Marche membres du groupe de travail autour des violences conjugales et travaillons ensemble sur cette thématique dans la région afin de faire émerger des solutions concrète »

Le grenelle des violences conjugales
Le grenelle a été lancé le 3 septembre 2019 à Matignon par Marlène Schiappa, aux côtés d’Édouard Philippe. 11 premières mesures d’urgence ont été annoncées. Mais le travail va durer deux mois pour trouver des solutions concrètes au problème des violences conjugales, avec un groupe de travail dédié. Des journées de travail organisées en région doivent se passer sur le terrain, avec la rencontre des acteurs concernés : tissu associatif, institutions, avec, le soir, une réunion publique. L’idée et de faire émerger des solutions ou propositions citoyennes très concrètes émanant des territoires, puis ensuite de les compiler et réunir dans un document qui sera remis, une fois finalisé, à Marlène Schiappa début novembre, afin que, le 25 novembre, elle soit en mesure d’annoncer des propositions lors de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, qui clôturera ce grenelle. La délégation aux droits des femmes mènera pour sa part des auditions à Paris

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.