Une nouvelle candidature « de droite » aux municipales à Toulon

1

Le secret de Polichinelle a été levé hier avec l’annonce de la candidature de Cécile Muschotti, aux municipales de Toulon, au titre de La République En Marche (LREM)… en effet, il n’y avait de secret pour personne, au regard notamment de ses interventions dans la presse locale, qu’elle briguait avec force l’investiture du parti présidentiel sur la préfecture du Var.

C’est un non-événement pour la France Insoumise et une candidature de droite supplémentaire dans le jardin du maire – Président de la métropole Hubert Falco… Il faudrait être aveugle pour ne pas avoir constaté que LREM a fagocité l’électorat de LR, aux dernières européennes :

  • – par sa politique libérale : de la casse du code du travail, à celui de la fonction publique, des privatisations à tous vents dont même celle annoncée d’Aéroports de Paris a suscité l’opposition de parlementaires LR (dont Jean-Louis Masson)
  • – par sa politique sécuritaire avec une répression policière hors normes du mouvement populaire des « gilets jaunes » qui a engendré des centaines de blessés dont certains très graves, et des milliers de garde à vue, et plus globalement une criminalisation du mouvement social avec nombre de syndicalistes poursuivis dans le cadre de leur activité de défense des salarié-e-s…

Cécile MUSCHOTTI et ses colistiers seront les représentants de cette politique, et devront aussi assumer d’étrangler financièrement les collectivités locales (de Toulon à la Métropole) avec la mise en œuvre du « pacte de Cahors », qui limite à 1,2% la hausse du budget de fonctionnement, réduisant drastiquement les moyens des collectivités pour mettre en œuvre des politiques sociales, écologiques et démocratiques ambitieuses…, et les soumettant à la logique comptable dévastatrice pour nos services publics et l’exercice de leurs missions auprès de nos concitoyen-ne-s.

Enfin, plus que jamais Cécile Muschotti incarne « le vieux monde » puisqu’elle nous indique qu’elle présentera avec ses colistiers un programme ambitieux pour la ville…
Pour la France Insoumise, le programme doit, plus que jamais, être co-construit, avec nos concitoyen-ne-s, c’est le sens du travail engagé par les insoumis-e-s : c’est en partant du quotidien ou de réalités locales, qu’on parvient à penser collectivement le bien commun.

Ce qu’il faut rechercher, c’est l’élévation du niveau de conscience populaire acquise non seulement à l’identification claire de l’oligarchie qu’incarne aussi bien Cécile Muschotti, Hubert Falco, ou l’assurance du système avec le rassemblement national; mais aussi à l’idée qu’un rôle politique légitime incombe souverainement à soi en tant que peuple.

C’est dans cette démarche que s’inscrit la France Insoumise pour construire à Toulon, une alternative populaire, sociale et écologique, aux prochaines municipales.

Pour la France Insoumise,
Luc LEANDRI

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.