Castaner dans le Var

0
Luc Léandri

Castaner dans le Var, où comment tenter de faire oublier les mensonges de la Pitié-Salpétrière !

Au pas de charge, le « menteur » de l’intérieur aura fait le tour des quartiers sensibles de l’aire toulonnaise, passant moins d’une heure à la cité Berthe ou à Ste-Musse pour rencontrer quelques personnalités associatives ou élu-e-s triés sur le volet… pour ne rien dire ou presque !
Pendant ce temps, gilets jaunes, militants syndicaux, associatifs des quartiers populaires et politiques rassemblés aux cris de « Castaner démission ! », étaient repoussés par les forces de l’ordre… à plus de 300m du résident de la place Beauveau, tel que défini par arrêté du préfet… ou comment le peuple est laissé à la porte de la République !

Alors au bout de cette visite express, il fallait bien des annonces, ce seront donc 22 policiers supplémentaires à compter de septembre 2019 pour la zone Toulon – La Seyne… après tant de réductions de postes depuis Sarkozy et consorts, ces renforts sont bien peu de choses pour les habitant-e-s de nos quartiers populaires, qui subissent chaque jour, la montée de la violence dans leurs rues, places et cages d’escalier…

Mais nos concitoyen-ne-s attendent surtout des moyens supplémentaires en matière d’amélioration de leur habitat, d’éducation pour leurs enfants avec des classes dédoublés pas seulement au CP ou au CE1, de présence effective des services publics de proximité, ou de restauration du lien social avec un tissu associatif redynamisé…

Parce qu’agir pour sanctionner est nécessaire, il est tout autant essentiel d’agir en amont des racines du développement des trafics et de la délinquance: par l’école, bien sûr, la prévention en accompagnant nos jeunes dans des activités, culturelles, sportives et de loisirs… mais tout simplement en créant de l’emploi et du pouvoir d’achat aux familles, qui ne demandent qu’une chose, vivre dignement de leur travail…!

Et Macron et son gouvernement font tout l’inverse : de la baisse des APL, aux coupes drastiques dans les budgets dédiés à la politique de la ville, ou tout simplement en réduisant nos services publics de proximité ! Pire, les collectivités locales qui ont pu pallier un temps le désengagement de l’Etat, ne le peuvent plus aujourd’hui avec le pacte budgétaire dit de Cahors qui les étouffe…

Alors clairement ces 22 postes de policiers supplémentaires ne sont qu’une goutte d’eau pour la vie quotidienne de nos concitoyen-ne-s résidant dans ces quartiers…

Et pire, ils ne sont aujourd’hui qu’un outil de communication de crise du « plus mauvais ministre de l’intérieur » que notre République ait connu, qui doit faire oublier qu’il est l’auteur d’une terrible Fake News visant une nouvelle fois à discréditer le mouvement des gilets jaunes… et démontrant toute son incompétence.

Pour la France Insoumise
Luc LEANDRI & Laurent RICHARD

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.