Mobilisation du dispositif « Sentinelle »

0
30 mai 2018 : Mme Sereine Mauborgne

Sereine Mauborgne a tenu à préciser son point de vue au sujet de la Mobilisation du dispositif « Sentinelle » dans le cadre des manifestations des « gilets jaunes », elle déclare :

« Le gouvernement a annoncé que des effectifs de la mission Sentinelle seront mobilisés demain, samedi 22 mars 2019, à l’occasion de « l’acte 19 » des manifestations des gilets jaunes.

Face à la montée invraisemblable des tentatives d’instrumentalisation de certains responsables politiques, Madame Sereine Mauborgne, Députée de la 4ème circonscription du Var, membre de la commission de la Défense Nationale, tient à rétablir quelques faits et rappeler que les militaires déployés dans le cadre de ce dispositif n’ont aucunement vocation, samedi comme par le passé, à intervenir dans le cadre du maintien de l’ordre, qui relève strictement des forces de sécurité intérieure.

La mobilisation « renforcée » du dispositif Sentinelle dans le cadre des manifestations qui se dérouleront demain vise un seul objectif : permettre aux forces de police et de gendarmerie de se concentrer sur le maintien de l’ordre, qui implique une forte mobilisation d’effectifs.

Il s’agit donc de compenser les tâches que ces forces accomplissent communément dans la lutte contre le terrorisme.

En aucun cas les militaires de Sentinelle n’assureront eux-mêmes de missions de maintien de l’ordre. En effet, et il semble utile d’insister, les militaires déployés dans le cadre de Sentinelle ne sont ni équipés, ni formés, ni entraînés pour maîtriser des troubles à l’ordre public.

Ils resteront donc dans le strict cadre des missions dévolues à l’opération Sentinelle depuis 2015 : assurer des patrouilles mobiles et protéger les lieux particulièrement exposés au risque terroriste (lieux touristiques, aéroports, gares, sites religieux…).

Par ailleurs, Madame Mauborgne rappelle que la mission Sentinelle a déjà pu être mobilisée dans ce strict cadre depuis le début des manifestations de « gilets jaunes », en appui aux forces de sécurité intérieure dans les zones où cet appui est identifié comme prioritaire. Cela avait également été le cas à l’occasion de l’Euro 2016 de football, quand les forces de police étaient très sollicitées. »

Sereine Mauborgne
Députée du Var 4è

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.