Châteauvallon : La Scortecata d’Emma Dante

0

Châteauvallon vendredi 28 samedi 29 septembre.

La Scortecata (l’écorchée) d’Emma Dante
Un conte du dix-septième siècle, l’histoire de deux vieille sœurs qui veulent absolument rajeunir.
Le texte est extrait du Pentamerone de Giambattista Basile, (1566-1632), auteur napolitain qui inspira Perrault et les frères Grimm. En napolitain surtitré.

Retrouver sa jeunesse
Deux vieilles sœurs vivaient sous les murailles du Palais d’un roi. Elles se plaignent toujours avec des voix suraiguës des déchets rejetés par les gens du Palais. Le roi s’imagine qu’il s’agit, à la voix, de jeunes filles mignonnes. Il veut les séduire. Une des deux envoie un message au roi lui proposant un rendez-vous nocturne galant mais il ne doit pas voir son visage. Il découvre bien sûr au matin qu’il a fait l’amour avec une très vieille femme et la jette par la fenêtre. Cependant elle reste accrochée par les cheveux. Passant par là une fée qui n’avait jamais ri de sa vie éclate de rire. Pour la récompenser elle fait rajeunir la vieille femme la rendant très belle. Le roi regardant par la fenêtre tombe amoureux et veut l’épouser immédiatement. Pendant le banquet de noce la sœur insiste tant pour savoir comment elle a pu rajeunir ainsi, que pour s’en débarrasser elle lui dit qu’elle s’est faite écorcher. L’autre la prend au mot et demande à un barbier de l’écorcher vive (en italien scorticare) avec son rasoir, devant tous les invités horrifiés. Voilà le conte tel quel (et que tous les napolitains connaissent bien). Il dénonce l’obsession des femmes (et des hommes) a vouloir apparaître plus jeunes qu’ils ne sont. Hélas c’est très fréquent ! En terme moderne c’est ce que l’on nomme le jeunisme.

Entre commedia dell’arte et vision fellinienne

04/07/2017 60 Festival dei 2 Mondi di Spoleto. Teatro Caio Melisso, spettacolo La Scorticata testo e regia di Emma Dante. Nella foto Carmine Maringola

Grande dame du théâtre italien moderne, Emma Dante donne de ce thème une vision à la fois classique et hyper contemporaine. Deux hommes travestis, Salvatore d’Onofrio et Carmine Maringola, en un face à face burlesque, interprètent le dialogue entre les deux sœurs en vieux napolitain de l’époque. L’adaptation oscille entre commedia dell’arte, carnaval, tragédie napolitaine et débauche fellinienne. Le spectacle a été très bien accueilli en Italie car il renoue avec une forme expressionniste directe et frontale tout en préservant l’humour grinçant de la fable de ces deux vieilles obsédées par la perte de leur jeunesse. Il entame une tournée internationale avec bonheur et sera donnée vendredi 28 à 20h 30 et samedi 29 septembre à 21h sur la Scène Nationale de Châteauvallon. Un choix heureux à conseiller.

Jean François Principiano

Infos et réservations 04 94 22 02 02

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.