Toulon : Rassemblement de solidarité avec le peuple palestinien

0

Toulon dimanche 20 mai à 10h Place du Mûrier

Rassemblement de solidarité avec le peuple palestinien

Après le massacre le 14 mai à Gaza, par l’armée d’Israël qui a fait plus de 50 morts parmi les manifestants palestiniens désarmés et plusieurs milliers de blessés, l’association Varois pour la Paix et la Justice en Méditarranée (VPJM) appelle à un rassemblement de solidarité avec le peuple palestinien, ce dimanche 20 mai à Toulon.

14 mai 1948, l’État d’Israël est fondé. Le conflit que génère cette naissance entraîne le départ forcé d’environ 800 000 Palestiniens, c’est la Nakba. Par la résolution 194 du 11 décembre 1948, le Conseil de sécurité de l’ONU affirme le droit au retour de ces réfugiés. Ils sont plus de 5 millions aujourd’hui.

Juin 1967, à la suite de la guerre des 6 jours, Israël occupe Jérusalem-Est, la Cisjordanie, Gaza et la Golan. Par la résolution 242, l’ONU demande le retrait des forces israéliennes des Territoires occupés. La colonisation commence. Aujourd’hui, il y a environ 400 000 colons en Cisjordanie et 200 000 à Jérusalem-Est. C’est deux fois plus que lors des accords d’Oslo.

En juin 2002, le gouvernement d’Ariel Sharon lance la construction du Mur de séparation. En 2004, la Cour internationale de justice a exigé son démantèlement de même que l’Assemblée générale de l’ONU. 62% de sa construction est achevée. 85% du tracé du Mur se trouve en Cisjordanie. Plus de 85% des colons sont situés du côté « israélien » du Mur.

Depuis plusieurs semaines un grand nombre de Gazaouis se massent près de la frontière avec Israël pour revendiquer leur droit au retour. L’armée israélienne utilise des armes de guerre pour réprimer ces manifestations pacifiques. Cela a culminé lors de l’inauguration provocatrice de l’ambassade des États-Unis à Jérusalem. Le massacre a fait plus de 5o morts, dont de nombreux enfants, et plusieurs milliers de blessés.

Pour en finir avec l’impunité d’Israël, pour que la France :
-Reconnaisse immédiatement l’État de Palestine et cesse toute coopération militaropolicière avec Israël.
-Agisse auprès de l’Union européenne afin d’obtenir la suspension de l’accord d’Association Israël-UE
-Propose au Conseil de sécurité de prononcer des sanctions même si cela doit provoquer le veto des États-Unis.
-Annule, comme le demandent 80 personnalités artistiques, la « saison France Israël », promue par le ministère de la culture et le gouvernement israélien pour servir de vitrine à Israël et à sa politique chaque jour plus dure envers les Palestiniens.

LEAVE A REPLY