Néoules : 28è édition du Festival

0

Le Festival de Néoules a ceci de différent qu’il est organisé par des bénévoles uniquement. Des hommes et des femmes de toutes les générations qui viennent des 4 coins de la France avec le seul objectif de d’offrir de la musique en partage depuis … 28 ans

 

Jeudi 19 juillet 2018 à 18h
Bastide de Chateauloin à Néoules (Var)

HILIGHT TRIBE :
Depuis près de vingt ans, les membres d’Hilight Tribe parcourent la planète en passant un message de paix et d’unité entre les peuples et les cultures. Explorateurs d’un monde sans frontières, ces cinq musiciens et leur ingénieur son nous invitent au voyage avec leur Natural Trance, véritable pont entre la musique tribale et le son de demain.

HIGH TONE :

Figures incontournables d’un certain underground européen, apôtres d’un do it yourself raisonné, engagés et pourtant souvent sans paroles, les High Tone ont su se façonner une place à part, patiemment, intelligemment, en restant en permanence connectés à leur public et à leurs racines, partant du dub pour construire leur propre univers, vaste et complexe, ouvert aux collaborations et toujours accessible.

L’ENTOURLOOP :

Duo de beatmakers/Djs, L’Entourloop revendique un son original et fédérateur alliant deux musiques cousines : le Hip Hop & le reggae.

LA P’TITE FUMÉE :

La P’tite Fumée distille une musique actuelle énergique aux accents tribaux, entre world music, techno et trance instrumentale. Cette formule festive permet à la formation de s’imposer comme l’un des groupes incontournables de la scène “Natural Trance” .

RADIKAL GURU :

On y retrouve le rythme chaloupé du Reggae et de son skank, ainsi que la profondeur et les jeux d’effets typiquement Dub, modernisés par des wobbles et des basslines propres au Dubstep.

DEVI REED :

Sur scène, Devi Reed distille une énergie incroyable, accompagné par ses deux acolytes : le DJ multi-instrumentiste « Otam » et le batteur « Clement Bouyer ». À eux trois ils amènent un vent d’air frais à l’univers du reggae, qu’ils revisitent et modernisent avec leurs propres ingrédients.

Vendredi 20 juillet 2018 à 18h
Bastide de Chateauloin à Néoules (Var)

ALBOROSIE :

Plus qu’un interprète, c’est un compositeur et musicien de talent, qui assure la plupart du temps tous les instruments sur ses enregistrements. En 2006, le titre «Herbalist» est un énorme succès dont la conséquence directe sera qu’Alborosie sera désormais distribué par Tuff Gong, le label historique de Bob Marley.

U ROY meet JOE ARIWA :

U-Roy est le chaînon manquant entre le reggae et le hip-hop. Précurseur du « toasting », ce style à la fois chanté et parlé, il impose sa voix dès 1961 dans les sound systems jamaïcains.L’aura naturelle qu’il dégage, son amour du partage et les messages de paix dont il se fait le porte-voix lui valent ainsi des surnoms par dizaines dans le milieu reggae.

VANUPIÉ :

Vanupié sonne comme une invitation chaleureuse au voyage, comme un hymne à la vie de bohème que le chanteur et guitariste a côtoyé pendant plusieurs années. Depuis 2004, sa voixsuave accompagnée d’un reggae épicésavoureusement entremêlé de soulmusic parvient à faire ralentir le rythme du métro parisien, Vanupié créé le buzz.

THE SUNVIZOR :

Porté par une chanteuse dotée d’une authentique personnalité et à la voix à la fois rocailleuse et douce, THE SUNVIZORS s’est construit une réelle identité et a su convaincre les programmateurs en très peu de temps. Ces musiciens aguerris révèlent aujourd’hui une production habilement dosée (arrangée et mixée par LOΞIZ / City Kay) dans un nouvel album à paraître pour mars 2016. Des influences urbaines et actuelles alliées à des rythmiques résolument reggae, le combo dévoile un savant mélange avec des titres phares tel «COLORS», «MUSIC BOX», «BEAUTIFUL TRAP» ou encore «GIVE ME FIVE».

JAH LEGACY :

Avec plus de 150 concerts à son actif, le band distille son énergie et son message unificateur sur les routes de France et d’Europe (Italie, Angleterre). Jah Legacy va à la rencontre d’un public intergénérationnel grandissant, en se produisant aux côtés d’artistes aussi prestigieux que The Wailers, Groundation, LKJ, Faada Freddy… ou dans de nombreux festivals et salles

 

Samedi 21 juillet 2018 à 18h
Bastide de Chateauloin à Néoules (Var)

LES FATALS PICARDS :

un vrai groupe de rock, qui a su asseoir sa réputation grâce à une rare présence scénique depuis plus de quinze ans, à raison de plus d’une cinquantaine de de dates par an en France,en Belgique, en Suisse, et même au Québec. Un groupe formé de quatre individualités réunies autour d’une même double passion : la musique – sous toutes ses formes – mais aussi et surtout l’humour, un humour omniprésent depuis les débuts de la formation, un humour parfois noir, parfois rouge, un fil rouge pour parler de choses aussi sérieuses que l’homophobie, le chômage, l’immigration, les femmes battues, les exploits de Bernard Lavilliers, ou la meilleure manière de faire l’amour à la française.

Mouss et Hakim présentent : LES MOTIVÉS sound system :

La démarche des Motivés, tout comme celle d’Origines Contrôlées, avec les chants écrits par les
travailleurs immigrés algériens, permet de remettre aux rythmes du jour un patrimoine musical
empreint d’histoire sociale et de redonner des couleurs révolutionnaires aux manifestations qui, elles,
ne sont pas prêtes de disparaître1.

SOVIET SUPREM :

Soviet Suprem trouve ses repères dans le chromographie des années rouge vif, en prenant soin… de tout mélanger, rideau de fer et Pavlov (celui du reflexe), Bolchoï (le théâtre) et Tito (la Yougoslavie). Voire goulag et jetlag, smirnoff et popopopof, pourvu que ça rime et, à la fois, que ça rime à rien. Directive incontournable : que ça gouaille.

LES SALES MAJESTÉS :

Musicalement influencés par le punk anglais de la première génération, ils dépeignent dans des textes, en français et sans concession, un quotidien devenu insupportable pour les exclus du systême (bientôt une majorité ?) et le cynisme des classes dirigeantes. Ils appellent au réveil des consciences sociales. Alors quoi, ils seraient en retard ? Non ! puisque, finalement, on a autant de raison (sinon plus…) de faire du punk aujourd’hui qu’en 1977 !

SKARBONE 14 :

Misant sur une bonne humeur contagieuse et une énergie explosive, le groupe a fait de la scène son terrain de jeu et a appris à ne faire qu’un avec son public.
Skarbone 14, c’est un ska rock festif teinté de world music aux paroles en français, souvent engagées, parfois loufoques, traitant de la vie quotidienne et du monde qui nous entoure…

FREDDY’S :

Freddy’s est un groupe composé de 3 musiciens prenant racine à l’intérieur des terres varoises .
À eux trois, ils allient un savant mélange entre le punk/rock et le reggae , distillant un puissant concentré d’énergie .
Prônant des textes humains mais aussi dénonciateurs ,toujours dans un esprit festif , ils vont feront partager leur univers emplit de punch et de musicalité .

 

LEAVE A REPLY