Le Pradet – Ecole élémentaire Jean Jaurès

0

Le Pradet – École élémentaire Jean Jaurès – Initiative du vendredi 9 mars 2018

Par une délibération votée en Conseil Municipal le 18 décembre 2017, les élus de la majorité municipale ont approuvé la modification partielle du PLU qui était proposée, autorisant la modification de zonage et d’affectations de la parcelle AP N°162, sur laquelle se situe l’école Jean Jaurès.

En début d’année 2018, faisant suite à cette délibération, la municipalité du Pradet a affiché sur les grilles de l’école, deux permis de démolition/construction. L’un pour elle-même, le deuxième pour TPM, dans l’objectif de lui permettre la réalisation d’une antenne locale du conservatoire de musique.

Depuis, l’association UPPT, Un Pradet Pour Tous, a déposé une requête auprès du Tribunal Administratif pour faire annuler cette délibération du 18 décembre dernier, afin de conserver la protection du PLU de 2011 sur la parcelle de l’école.

Ce jour, vendredi 9 mars 2018, par le biais de leur avocat, le collectif des riverains et l’association des amis de l’école Jean Jaurès ont également déposé un recours devant le Tribunal Administratif de Toulon, contre le permis de démolition/construction accordé par la mairie à la métropole TPM. Dans ce recours sont dénoncées 3 violations au code de l’urbanisme, une violation des règles d’accessibilité et l’illégalité de la délibération du 18 décembre 2017, avec notamment une absence manifeste de justification de l’intérêt général du projet.

Lors de ce rassemblement devant les permis affichés sur les grilles de l’école étaient présents :

À gauche sur la photo, pour l’UPPT, le Président de l’association Gilles Ramage et le responsable du groupe d’opposition municipale du même nom, Frédéric Fiore.

À droite sur la photo, l’association des amis de l’école Jean Jaurès, notamment représentée par sa Présidente, Marie Bertinchamps et les riverains, en nombre, par Audrey Turlier.

L’ensemble des participants affirme une nouvelle fois être favorable à la réalisation d’une antenne du conservatoire de musique sur la commune du Pradet, mais pas sur ces lieux, où un bâtiment aux dimensions impressionnantes et d’une architecture plus que discutable n’a pas sa place. N’oublions pas les 80% de citoyens s’étant exprimés contre le projet lors de l’enquête publique de fin 2017 et les 1800 personnes qui ont signé la pétition contre ce projet en ce lieu.

Maintenant, nous ne doutons pas que la sagesse du Président de TPM, M. Falco, responsable de ce projet, sera déterminante dans cette affaire. S’appuyant sur ces 2 recours, nous sommes persuadés qu’il saura ramener M. Stassinos à la raison.

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.