Inquiétudes au sujet de la décharge du Balançan.

0

De gauche à droite sur la photo Didier Brémond Maire de Brignoles, Richard Strambio Maire de Draguignan, Jean Pierre Véran Président des Maires du Var, Jean-Luc Videlaine Préfet du Var (au micro), André Guiol Président du SIVED Maire de Néoules Président des Maires Ruraux du Var, Jean- Luc Longour Maire du Cannet des Maures, Bernard Chilini 1er Vice Président de L’AMF83 Maire de Figanières

Jean Pierre Véran le Président des Maires du Var Maire de Cotignac a provoqué hier, une assemblée générale extraordinaire des Maires du département pour évoquer l’épineux problème de la décharge du Balançan. Preuve que le sujet est important des députés Madame Valérie Gomez-Bassac 6è circonscription, Monsieur Philippe Michel-Kleisbauer 5è circonscription, des Présidents d’Agglomération Madame Josette Pons pour l’agglo Brignolaise, Monsieur Olivier Audibert-Troin pour la Dracénie, Monsieur Roland Bertora pour la CAVEM et Monsieur Philippe Vittel pour la Région PACA avaient fait le déplacement.

Rappelons que ce sujet avait déjà fait la une des médias à l’époque du Préfet du Var Jacques Laisné (du 30-07-2007 au 29-06-2009). Il disait en juin 2008 que « pour un PIG (plan d’intérêt général), il faut un an au minimum. Qu’il ne nous fasse pas le coup de la surprise. La vérité c’est qu’il nous a demandé d’exploiter ce casier (N°4) sans autorisation. Nous avons refusé… » Dix ans après c’est exactement le même scénario mais l’exploitation de la décharge du Balançan sera-t-elle prolongée … encore une fois ? Là est toute la question.

Depuis au moins 10 ans donc, l’entreprise Pizzorno tente tout ce qui est possible pour garder l’exploitation de cette décharge moyenâgeuse, présentant un intérêt biologique et écologique éligible au réseau Natura 2000, richesse floristique et faunistique justifiant une procédure de classement en zone naturelle nationale.

En 5 vidéos nous donnons la parole aux principaux intéressés
Commençons par Jean-Pierre Véran le Président des Maires du Var qui espérait en convoquant cette assemblée générale extraordinaire influencer la décision du Préfet du Var Jean-Luc Videlaine et les services administratifs de l’État.

André Guiol Président du SIVED porteur du projet TechnoVar Valorisation, site de traitement des ordures ménagères ultramoderne. Il ne lui manquait que l’accord du Maire de Brignoles Didier Brémond qui a confirmé lors de cette réunion avoir réservé 5 hectares pour que ce projet voit enfin le jour.

Michel Tosan Maire de Bagnols en forêt porteur du projet (avec le SMIDDEV) de réhausse du casier n°3 de l’ISDND des Lauriers sur sa commune. Cette opération est soumise à l’obtention préalable d’un arrêté préfectoral de dérogation en application de l’article L411-2 du code de l’environnement. Un dossier de demande de dérogation a ainsi été déposé. Conformément à la charte de l’Environnement, le public était invité à prendre connaissance de cette demande de dérogation espèces protégées et à émettre des observations du 19/07/2017 au 16/08/2017 via un questionnaire. À en croire les intervenants et les fonctionnaires de la Préfecture du Var ce projet est en bonne voie.
Michel Tosan a déjà répondu à nos questions sur le sujet des déchets dans le Var vous retrouverez une vidéo ici : http://www.tv83.info/2016/02/19/le-maire-de-bagnols-en-foret-en-appelle-au-prefet-du-var/

Jean-Luc Longour Maire du Cannet des Maures que certains s’efforcent de faire passer pour le mouton noir qui empêche les affaires de tourner rondement. Il détient la clef du problème. Certains maires font pression pour qu’il modifie son PLU (Plan local d’urbanisme) et autorise la création d’un cinquième casier … pour une durée de 5 ans maximum jurent les défenseurs de l’entreprise Pizzorno, oubliant au passage que nous avons déjà entendu cette ritournelle en 2008 et en 2013. Quand certains parlent à leurs électeurs, Jean-Luc Longour préfère penser à nos enfants et au territoire que nous laisserons en héritage. Ses opposants devraient se rappeler ce que disaient les anciens « Le vrai courage ressemble au cerf-volant : un vent contraire l’élève, loin de l’abattre » Depuis plus de vingt ans Jean-Luc Longour se bat contre ce que les Cannetoises et les Cannetois appellent tendrement « Le Mont Bordille ». Le maire du Cannet des Maures s’est déjà exprimé sur le sujet sur TV83.info vous en trouverez une trace ici : http://www.tv83.info/2016/02/20/11265/

Pour tenter d’être complets, nous avons demandé la réaction d’un syndicaliste de la CFTC chez Pizzorno Christian Mounier. Pour lui, cette réunion n’a servi à rien et il y a de fortes chances pour que le mouvement de grève soit reconduit, puisque la décision ne semble pas tourner à l’avantage de la société Pizzorno. Position très différente pour l’association Éthique et Environnement représentée par Robert Baile.

Laurent di Gennaro

LEAVE A REPLY