Six-Fours , JSV et loi SRU !

0

Les interventions récentes très médiatisées de JSV (Jean-Sébastien Vialatte) Maire de Six Fours, s’insurgeant à propos de la décision du Préfet visant à placer sa commune en carence concernant le non respect de la loi SRU et d’appliquer les pénalités maximum, nous amène à informer et poser (respectueusement) une simple question.

Monsieur Le Maire, alors que vous soutenez que les demandes de rattrapage du retard qui vous sont faites sont irréalisables, on pourra souligner que la loi SRU date de fin 2000, et que vous êtes Maire depuis 1995.
 Cette loi prévoyait dans sa première mouture 20% de logements sociaux.
 Sans aller jusqu’à ces 20%, au jour d’aujourd’hui, plusieurs communes du Var atteignent les 15% et plus, ce qui en l’état des difficultés peut parfois être qualifié de satisfaisant ; vous voyez nous ne sommes pas des intégristes dogmatiques ! Nous reconnaissons les difficultés.

Mais, Monsieur Le Maire, que n’avez-vous fait le nécessaire pendant tout ce temps !

En réalité pendant 17 ans de mandat (mandat toujours en cours) vous n’aurez pas réussi à faire que votre commune ne dispose pas de plus de 7,9% de logements sociaux ? est ce bien raisonnable de protester devant un tel bilan ?

Vous révolter et reprocher au Préfet les demandes exigées par la loi, et surtout décider de ne pas appliquer la loi, pour vous l’ancien parlementaire législateur, n’est ce pas se penser au dessus de la loi ? est ce bien raisonnable ? On précisera aussi qu’en votre qualité de premier magistrat vous êtes le représentant de l’État dans les compétences (dont l’urbanisme) qui vous sont déléguées.

Et ne pensez vous pas que le montant des pénalités générées par vos carences serait mieux employé pour le bien être de vos administrés ?

Alors disons aussi que vous n’êtes pas seul dans ce cas…dans le Var et en particulier dans la communauté d’agglomération Sud Sainte Baume , si Le Castellet (1,09%) par une curiosité de la loi passe à travers les sanctions, Sanary (4,80%), Bandol (6,60 %), La Cadière (4,60%) , Le Beausset (2,90%), sont dans le même cas ; même si pour notre part nous sommes plus indulgents pour St Cyr (5,15%) , laquelle avec ses réalisations récentes en vient à loger les habitants des communes voisines carencées et ne répondant pas aux besoins de leurs propres habitants….un peu comme les Six Fournais devant « s’exiler » à la Seyne, Toulon ou ailleurs, comme le font des jeunes familles, des familles monoparentales, des personnes retraitées à faibles ressources et ne pouvant faire face aux loyers du privé….car c’est bien là le résultat de votre absence de motivation à loger les habitants aux ressources limitées….une sorte de grand remplacement !

Nous avons souvenir de personnes sans logement, travailleurs à très petits revenus « vivant » dans leur voiture sur des parkings de Six Fours, et n’ayant pas de réponses pour un logement social.

Vous vous réfugiez désormais derrière votre refus de « bétonner la ville » ? mais si vous aviez mieux équilibré votre urbanisme et limité le développement des résidences secondaires utilisées au mieux le week-end ou des immeubles résidentiels de vacances aux logements utilisés 1 ou 2 mois par an au détriment de vos propres habitants moins aisés, peut être que le résultat serait plus flatteur !

Alors, oui, Monsieur Le Maire, ce n’est vraiment, mais vraiment pas raisonnable de protester !

Nota : Pardonnez cette personnalisation liée à votre actualité, mais le même texte pourrait aussi s’appliquer à vos autres collègues Maires concernés par la même problématique et placés dans la même situation, même si certains n’ont pas votre ancienneté tout en prenant le même chemin que vous, à notre grand regret ….et surtout celui de nos concitoyens en attente d’un logement adapté en particulier à leurs moyens.

Jean-Paul Jambon
Correspondant Départemental Var Fondation Abbé Pierre

LEAVE A REPLY