Montfort : un an après l’incendie, la nature reprend espoir

0

Il y a un an, ou presque, le 19 juillet 2016, un gigantesque incendie dévastait 600 hectares de forêt entre Montfort, Correns et Cotignac. Un véritable désastre pour un territoire qui vivait là son troisième incendie en cinquante ans. La forêt composée de résineux et de chênes a été véritablement calcinée dans ce lieu où la végétation sauvage avait pris place après l’abandon de la culture de l’olivier à la suite du gel de l’année 1956.

Immédiatement sous l’impulsion d’Eric Audibert, le maire de Montfort, la décision est prise d’agir afin de ne pas laisser ces images de désolation prendre le dessus. Avec le soutien des maires voisins Michael Latz (Correns) et Jean-Pierre Véran (Cotignac), le Département, le Centre Régional de la propriété forestière et l’entreprise Sylviana, centrale de biomasse à Brignoles, il est décidé de créer une association syndicale libre regroupant les nombreux propriétaires des surfaces forestières. En effet, sur les 600 hectares détruits, 540 appartiennent à 340 personnes. Aujourd’hui 157 d’entre eux ont adhéré à l’Association syndicale Libre de Gestion Forestière : Les Bois d’Argens.

Les objectifs sont simples : Nettoyer les surfaces incendiées et éviter la réitération des incendies. Nous vous proposons d’aller à la rencontre des différents intervenants.
Alain Revello

 

LEAVE A REPLY