Rencontre avec Jérôme Rivière

0

de gauche à droite Frédéric Boccaletti Secrétaire Départemental du Front national, Jérôme Rivière candidat dans la 6è circonscription, David Rachline Sénateur Maire de Fréjus

Tv83.info : Monsieur Jerôme Rivière qui êtes vous ?
Jérôme Rivière : Chef d’entreprise, marié, je suis père 
de famille de trois enfants. Avant d’exer
cer, depuis dix ans, la profession d’avocat, j’ai commencé mon engagement politique dans
 le Var comme assistant parlementaire de Louis Colombani, député de notre département. J’ai ensuite été député UMP des Alpes Maritimes de 2002 à 2007, conseiller régional de PACA de 1998 à 2004. Je suis enraciné dans cette région où mes enfants sont nés et ont grandi.

Tv83.info : Vous avez déjà été Député dans les Alpes Maritimes qu’avez-vous fait pendant votre mandat ?
Jérôme Rivière : Rapporteur du budget d’équipement des forces de la commission de la Défense Nationale à l’Assemblée entre 2002 et 2007, j’ai été l’auteur de nombreuses propositions de lois qui, toutes, avaient pour objectif de mettre en place la préférence nationale, la limitation de l’immigration, du communautarisme, et la valorisation du travail. J’ai notamment fait inscrire l’enseignement obligatoire de l’hymne national à l’école en 2003.

Je suis l’un des tous premiers parlementaires à m’être penché sur la question de la suppression de l’Aide Médicale d’Etat (AME), ce milliard d’euros dépensé chaque année par l’Etat pour prendre en charge les soins des immigrés clandestins. J’ai déposé de nombreux amendements visant à lutter contre les employeurs de main d’œuvre irrégulière et à réformer le regroupement familial afin de lutter contre les « pompes aspirantes » à l’immigration.
J’ai aussi déposé une proposition de loi visant à permettre aux rapatriés d’Algérie, du Maroc et de Tunisie de bénéficier des conditions de vie décentes dont ils sont privés depuis un demi-siècle. Ce texte a été soutenu par la plupart des associations de défense des rapatriés.

Tv83.info : Quelle est votre position sur le sujet de l’Europe ?
Jérôme Rivière : Comme une majorité d’entre
vous, j’ai pris position pour le « non
» en 2005, lors du referendum sur la Constitution européenne, ce qui m’a valu les foudres du système UMPS, déjà si sectaire à l’époque. Mon parcours avec cette droite traitresse et repentante s’est conclu par mon exclusion en 2006 lorsque j’ai lancé un appel en faveur d’un Rassemblement patriotique entre la droite classique et le FN. Mon instinct patriote 
et la cohérence politique que j’ai affichée tout au long de mes mandats me donnent aujourd’hui raison.

Tv83.info : Quel est votre rapport avec Marine Le Pen ?
Jérôme Rivière : Membre du Comité stratégique de la campagne présidentielle de Marine Le Pen, je suis son conseiller pour les questions de Défense Nationale. Je sais qu’elle est la seule femme politique capable de remettre la France en ordre, pour retrouver notre identité, notre souveraineté et notre fierté.

LEAVE A REPLY