L’indignité d’un code….celui de la sécurité sociale

0

Si l’on fustige le logement indigne et si des actions sont menées visant à sa résorption, que dire de l’indignité du code de la sécurité sociale ?
C’est la situation d’une famille composée du couple et de 3 enfants …et un à venir. Ils « vivent » dans un T2 de 43,5 M2.
Demandeurs d’un logement social depuis de nombreuses années et s’estimant être en sur occupation, ils font recours auprès de la COMED du Var (loi DALO) afin d’être reconnus PU (prioritaire et urgent).

Dans sa grande sagesse et respect des textes ( !) , leur demande est rejetée ainsi qu’un recours gracieux , ainsi que par le tribunal d’instance, ne considérant pas leur situation comme urgente et constatant une situation adaptée au regard du code de la sécurité sociale.

Ben oui, voyons, quelle audace d’avoir fait ce recours !
De par la composition familiale, le code de la sécurité sociale dit que pour 5 personnes , il n’y a pas sur occupation pour un logement de plus de 43 m2.
Et oui pour 0,5 m2 le code est dur (duralex codex pourrait –on dire )et permet de laisser cette famille dans une véritable indignité locative.

Depuis, le petit 4em est né, ils vont sans doute pouvoir réitérer leur demande ….en espérant que la commission ne considèrera pas que le délais entre les 2 demandes n’aura pas été trop court !
Et l’on s’étonnera et l’on fustigera cette famille et l’éducation qu’elle donne à ses enfants si ceux-ci faute d’espace jouent dans la cage d’escalier ou dans la rue, et ont des difficultés scolaires !

Alors mesdames et messieurs les parlementaires qui allez briguer nos suffrages , constatez la réalité de ce que vit la population et qu’il ne peut être étonnant que des votes de dépit ou de révolte s’expriment. Vous avez la une vraie possibilité pour faire que des conditions de vie des citoyens soient rendues acceptables et non confrontées à des références d’un autre âge.

Modifier un article du code de la sécurité sociale rendant dignes les conditions de vie ne devrait pas être au dessus de vos compétences, de vos moyens et de l’intérêt que vous affirmez porter à vos concitoyens.

Voila sans doute un engagement de campagne qui de plus ne coute pas un euro….alors vous le prenez ?

Jean-Paul JAMBON
Représentant var Fondation Abbé Pierre

 

LEAVE A REPLY