Josette Pons élue présidente, au premier tour, de l’agglomération Provence Verte

0

En principe, lorsqu’un enfant naît la joie est de mise dans la famille. On ne peut pas affirmer avoir ressenti cette sensation lors de la première séance de la communauté d’agglomération « Provence verte », vendredi matin au Hall des Expositions à Brignoles ou les cinquante-deux délégués communautaires des vingt-huit communes avaient pour mission d’élire le président de la nouvelle collectivité et les quinze vice-présidents. Une agglomération née de la fusion du Comté de Provence, Val d’Issole et Sainte Baume Mont Aurélien.

La candidature de Michaël Latz, maire de Correns, laissait penser que deux tours seraient nécessaires pour connaître le vainqueur. Que nenni ! Un tour aura été suffisant pour offrir le siège présidentiel à Josette Pons, député-maire de Brignoles. Une victoire écrasante aux dépens de Christine Lanfranchi-Dorgal, maire de Saint-Maximin, puisque Josette Pons l’emporte en recueillant trente (30) suffrages contre quinze (15) à sa rivale. Michaël Latz réunissant six (6) votes. Un délégué communautaire ayant fait le choix de déposer un bulletin blanc dans l’urne.

Bien évidemment, ce résultat aura suscité des commentaires dans un Hall des Expositions surpris par la tournure des évènements. Certains n’hésitaient pas à dénoncer un verrouillage de la droite républicaine varoise. « Certains maires ont du recevoir des appels pour le moins pressants. Il était important que Josette Pons l’emporte. Les ordres viennent d’en haut ». Alors que Christine Lanfranchi-Dorgal pensait avoir effectué une bonne campagne et convaincu certains maires, force est de constater que cela ne fut pas le cas. Cela n’a pas empêché Christine Lanfranchi-Dorgal de reconnaître sa défaite.

Immédiatement après avoir été proclamé élue, Josette Pons à appeler « à oeuvrer en totale concertation. Nous devons bâtir notre identité et je serai une présidente qui construira avec vous. Nous pouvons assurer nos populations que notre gouvernance sera dynamique ».

Une entente pas si cordiale
En tout cas, il n’aura pas fallu attendre très longtemps pour démontrer que l’entente ne serait pas si cordiale lors des prochaines réunions. L’élection des quinze (15) vice-présidents a réservé quelques surprises. Aucun d’entre eux n’a été élu à l’unanimité. On a pu compter jusqu’à 25 bulletins blancs (25/52) pour l’élection de Jean-Pierre Véran (14e vice-président). Visiblement, le maire des maires varois ne fait plus l’unanimité sur son territoire. Didier Bremond, premier adjoint de Brignoles, et Gérard Fabre, maire de Garéoult n’ont recueilli que 34 suffrages. Soit 18 bulletins blancs, le nombre exact de délégués communautaires provenant de Sainte Baume Mont Aurélien. Incontestablement, le passage du premier de Saint-Maximin à Brignoles n’a pas encore été digéré au pied de la Basilique. Le second a affiché très tôt son soutien à Josette Pons, ceci explique cela.

Mais le revers le plus cuisant a été celui enregistré par Sébastien Bourlin, maire de Pourrières, pour le poste de cinquième vice-président, battu par Gérard Bleinc crédité de 28 voix contre 20 à son adversaire. Là encore, certains délégués du Comté de Provence et du Val d’Issole ont fait payer à Sébastien Bourlin son engagement en faveur de Christine Lanfranchi-Dorgal. Tant et si bien que celle-ci était contrainte de revoir son plan de bataille pour faire élire le conseiller départemental de son canton. Pierrette Lopez, maire de Nans, reculait de plusieurs crans, Jeanine d’Andréa, maire d’Ollières, disait adieu au fauteuil de vice-présidente pour offrir celui de huitième vice-président à Sébastien Bourlin.

En bref, l’agglomération Provence Verte est née sur des fondations peu solides et les prochains scrutins électoraux seront à surveiller de très près, notamment en juin prochain lors des législatives.

Les Vice-Présidents
1er vice-président : Jean-Pierre Morin (41 voix sur 52 votants)
2e vice-président : Christine Lanfranchi-Dorgal (45 voix)
3e vice-président : Didier Bremond (34 voix)
4e vice-président : Gérard Fabre (34 voix)
5e vice-président : Gérard Bleins (28 voix)
6e vice-président : Romain Debray (40 voix)
7e vice-président : André Guiol (37 voix)
8e vice-président : Sébastien Bourlin (28 voix)
9e vice-président : Jean-Michel Constans (35 voix)
10e vice-président : Denis Lavigogne (38 voix)
11e vice-président : Pierrette Lopez (35 voix)
12e vice-président : Bernard Saulnier (37 voix)
13e vice-président : Franck Pero (31 voix)
14e vice-président : Jean-Pierre Véran (27 voix)
15e vice-président : Patrick Genre (35 voix)

Alain REVELLO

LEAVE A REPLY