Un élu régional FN condamné à 6 mois ferme

0

Phillipe Vardon, élu régional FN condamné à 6 mois ferme pour une bagarre le soir du 2è tour des municipales à Fréjus

L’ ancien fondateur des jeunesses identitaires, officine musclée d’extrême-droite,  puis de « Nissa rebelle », passé récemment au FN, où il est devenu cadre niçois et conseiller régional adoubé par Marion Maréchal-Le Pen, Philippe Vardon n’arrive pas à réprimer sa haine des Maghrébins et de l’Islam.

Il vient d’être condamné par le tribunal correctionnel de Draguignan à six mois ferme de prison ainsi que les trois jeunes avec lesquels il s’était battu le soir du 2è tour de l’élection municipale de Fréjus.

Sa version : reconnu par ces trois jeunes, il a été pris à partie et agressé avec un cric, une manivelle et un démonte-pneu ?

Celle de ses adversaires : en passant en voiture sur le parking il les a insultés puis leur a porté des coups et gazé avec une bombe lacrymogène ?

Pour le procureur, « l’origine de ces violences réciproques demeurera incertaine ». Vardon tenait-il un couteau ou les clés de sa voiture… s’est interrogé le tribunal ? Il n’a pas été possible de le déterminer. Les caméras de surveillance et les policiers municipaux attestent qu’il y a bien eu bagarre.

Outre la peine de 6 mois ferme Vardon devra payer 700 euros de dommages et intérêts et  à chacun des jeunes. Il en recevra 700.

Il a immédiatement fait appel de cette décision qu’il a qualifiée de « délirante ».

Il faut croire que le tribunal n’a pas été convaincu de sa version. Il s’est forcément penché sur ce personnage, véritable militant de choc et sur ses antécédents nombreux et variés pour ce qui est de la provocation et des actes illicites.

Même Estrosi a dû le faire expulser d’un conseil municipal pour perturbations agrémentées d’ un geste très équivoque : un poing et un bras tendu qui se lèvent et s’abaissent.  Il avait une autre fois distribué de la soupe au lard à des SDF…participé à l’occupation d’une mosquée à Poitiers. Il a des références qui collent pourtant mal à la recherche de dédiabolisation du FN.

Collard avait même refusé son adhésion à RBM (rassemblement bleu marine)…c’est pour dire. Faut-il compter sur lui pour demander qu’il remette son mandat d’élu régional ?

Rien n’est moins sûr. Ce qui l’est davantage, c’est de constater combien les hautes sphères du FN font bloc avec de telles pratiques et s’en servent pour se victimiser et justifier leur racisme, leur haine, leur stigmatisation d’une partie de la communauté nationale, donc de division de la société. Comme leur refus de recevoir les migrants fuyant les guerres et leur violence destructrice.

Vardon est communautariste militant. Il a un slogan favori : « ESF », ça veut dire Expulsions Sans Frontière. Un slogan qui ne dépareillerait pas dans la campagne du milliardardaire corrompu Trump…celui pour qui voterait la présidente du FN !

René Fredon

LEAVE A REPLY